Tops et flops des prévisions économiques pour 2012

ECONOMIE 2011 a été catastrophique. Pour les Français, la France, la zone euro, l'UE, l'Europe, l'Occident et même l’Asie. Que leur réserve 2012? Voici les prévisions économiques sélectionnées par la rédaction...

B. de V. et M.B.

— 

La Bourse de Francfort a abandonné 5,28 % le 5 septembre 2011.
La Bourse de Francfort a abandonné 5,28 % le 5 septembre 2011. — A. DOMANSKI / REUTERS

Top des prévisions économiques pour 2012

La Croissance mondiale de 1,9%: La croissance mondiale atteindra 1,9% selon Schroders, contre 2,8 pour le consensus, (leboursier.com);

La récession française: La France va entrer en récession début 2012 (Insee) à l’instar de la zone euro, et sa croissance sera revue à la baisse (Christine Lagarde);

L'mmobilier français en baisse: L'agence de notation Standard & Poor’s voit une baisse de 5 à 10% des prix de l’immobilier en France;

Facebook en Bourse: Selon le quotidien américain le Wall Street Journal, Facebook pourrait faire son entrée à la Bourse de New York au cours du printemps 2012. Le réseau social serait valorisé plus de 100 milliards de dollars et espérerait lever près de 10% de cette somme lors de son IPO;

Attendre 2013: De l’avis général, il faudra attendre 2013 pour voir un quelconque rebond de la croissance mondiale.

Top des annonces aberrantes pour 2012

La dévaluation du yuan: La Chine dévaluera sa monnaie, le yuan, de 10% et son économie chutera de 5-6% (Saxo Bank);

La zone euro de 17 à 16: Un des 17 pays sortira de la zone euro (BOA-Merrill Lynch);

La chute de l'euro: L’euro ne vaudra plus qu’1,15 dollar (Syz AM) voire même 1,10 (Goldman Sachs).

La croissance française de 1%: Le gouvernement français confirme tabler sur 1% de croissance bien que les conjoncturistes anticipent une croissance négative de 0,2%;

2012, la vie en rose: Selon Syz Asset Management:, les actions européennes feront mieux que les autres indices mondiaux si deux au moins des trois points suivants se vérifient: la BCE se résigne à sortir son bazooka en rachetant massivement de la dette de pays en difficulté; l’Italie et l’Espagne gagnent le pari de leur plan d’austérité; l’Union européenne est enfin plus intégrée politiquement et fiscalement. Bon courage…