Les opérateurs contre des règles sur les prix

©2006 20 minutes

— 

Les opérateurs de télécoms s'activent pour éviter une loi européenne sur la téléphonie mobile. Selon la Commission, les prix de l'utilisation d'un portable à l'étranger varient anormalement. Ainsi, un Finlandais qui appelle chez lui depuis la Suède paie 2,16 e pour quatre minutes, contre 13,08 e pour le Maltais en déplacement en Lettonie. Hier, le britannique Vodafone, premier opérateur européen, a annoncé une baisse de 40 % du prix moyen de la minute, de 0,90 à 0,55 e, d'ici à avril 2007. De son côté, T-Mobile UK, filiale britannique de l'allemand T-Mobile, nº 2 du secteur, a proposé une réduction de 45 %. Jeudi dernier, le français Orange, nº 3, évoquait un rabais de 25 %.

Cette subite bonne volonté, après des mois de léthargie, intervient alors que Bruxelles a annoncé en mars un règlement pour mettre de l'ordre dans cette jungle tarifaire. Une intervention dont les opérateurs ne veulent surtout pas. « La logique du marché, et non la régulation, est le meilleur moyen de satisfaire la clientèle », a déclaré hier Arun Sarin, directeur général de Vodafone. Une analyse partagée par T-mobile : « La réglementation n'est pas nécessaire pour faire baisser les prix. »

Angeline Benoit

Bruxelles veut présenter en juin un règlement pour une baisse des prix de 40 % à 60 % à partir de 2007. Un opérateur ne pourra pas facturer un appel en Europe plus cher qu'un appel vers un autre opérateur national.