Accor renforce ses positions en Asie-pacifique, avec 6.100 nouvelles chambres

© 2011 AFP

— 

Le groupe hôtelier français Accor a annoncé vendredi l'acquisition de la société de gestion d'hôtels Mirvac (48 hôtels et 6.100 chambres), implantée en Australie et en Nouvelle-Zélande, renforçant ainsi ses positions dans la zone Asie-Pacifique, une de ses régions prioritaires.
Le groupe hôtelier français Accor a annoncé vendredi l'acquisition de la société de gestion d'hôtels Mirvac (48 hôtels et 6.100 chambres), implantée en Australie et en Nouvelle-Zélande, renforçant ainsi ses positions dans la zone Asie-Pacifique, une de ses régions prioritaires. — Eric Piermont afp.com

Le groupe hôtelier français Accor a annoncé vendredi l'acquisition de la société de gestion d'hôtels Mirvac (48 hôtels et 6.100 chambres), implantée en Australie et en Nouvelle-Zélande, renforçant ainsi ses positions dans la zone Asie-Pacifique, une de ses régions prioritaires.

Cette opération, d'un montant de 195 millions d'euros, "est totalement en ligne avec la stratégie du groupe", a expliqué le PDG d'Accor Denis Hennequin à l'AFP, en raison de la zone géographique et du mode d'exploitation des hôtels.

La majorité des hôtels sont implantés en Australie (Sydney, Melbourne, Brisbane, et Perth) et quatre le sont en Nouvelle-Zélande. Cela relève le parc du groupe français dans ces deux pays à 241 hôtels pour 32.500 chambres.

Surtout, cela portera à plus de 500 hôtels et près de 96.000 chambres, le parc d'Accor sur la zone Asie-Pacifique, où le groupe français est leader.

Mais il veut encore renforcer son implantation sur cette région et compte accélerer son "développement en Chine" envisageant de "passer de 100 hôtels aujourd'hui à 400 à l'horizon 2015", a encore expliqué M. Hennequin.

Ces 48 hôtels qui deviendront des Sofitel, Pullman, MGallery, Novotel et Mercure seront exploités en contrat de management, un mode non capitalistique ("asset light") privilégié par Accor.

L'acquisition porte sur la société de gestion Mirvac hotels and resorts pour 149 millions d'euros, et une participation de 21,9% dans Mirvac wholesale hotel fund (MWHF) pour 46 millions d'euros.

MWHF est un véhicule d'investissement propriétaire de 7 des 48 hôtels exploités par la société de gestion, qui elle-même est propriétaire de deux de ces hôtels, selon Accor.

Ce dernier précise qu'il doit encore acquérir conjointement avec le fonds d’investissement immobilier singapourien Ascendas, la participation du groupe Mirvac dans MWHF, soit 49,2%.

L'opération, qui devrait être finalisée, au cours du premier semestre 2012 après obtention des autorisations réglementaires, permet au groupe d'obtenir d'un coup 6.100 nouvelles chambres, sur les 40.000 qu'il s'est fixé comme objectif.

En 2011, Accor aura ouvert "plus de 35.000 chambres", "un record historique" pour le groupe, souligne le PDG, "réalisé à 93% en +asset light+".

Interrogé sur l'activité hôtelière ces derniers mois et les possibles effets de la crise, Denis Hennequin a assuré que le groupe ne voyait "pas aujourd'hui de signes de ralentissement ni dans (son) activité ni dans (ses) réservations", rappelant que "la visibilité (du groupe) est de 30 jours".

Le secteur hôtelier a enregistré de fortes progression en 2010 et en 2011, même si certains font état en Europe et en France d'un tassement ou d'un ralentissement en octobre.

Vendredi l'agence de notation Fitch a annoncé prévoir un ralentissement du secteur hôtelier en Europe en 2012, parcequ'il est étroitement lié aux variations de croissance du PIB.