Sochaux, Aulnay et Rennes sont les sites les plus touchés

— 

Des employés du site d'Aulnay devant le siège de PSA, le 15 novembre à Paris.
Des employés du site d'Aulnay devant le siège de PSA, le 15 novembre à Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le détail est maintenant connu. Les chiffres précis du plan de 1 900 suppressions d'emplois prévues en France en 2012 par le groupe PSA Peugeot Citroën ont été dévoilés hier par la radio France Info. Aulnay, Sochaux et Rennes seront les sites les plus touchés : 1 019 postes seront supprimés sur les sites de production, 495 emplois disparaîtront dans la recherche et le développement, tandis que les effectifs de la direction à Paris et Poissy seront réduits de 400 personnes. PSA étudierait aussi l'idée de vendre les murs de plusieurs de ses bâtiments de bureaux, dont il resterait locataire, pour se réapprovisionner en argent liquide, selon la CFDT. Ces annonces pourraient être officialisées mardi prochain lors d'un comité central extraordinaire.G. W.