McDonald's France va généraliser le service à table mi-2012

© 2011 AFP

— 

Le géant américain du fast-food McDonald's va déployer le service à table dans tous les restaurants en France où cela est techniquement possible, a annoncé mardi son PDG Jean-Pierre Petit à l'AFP, en marge d'une rencontre sur l'emploi.
Le géant américain du fast-food McDonald's va déployer le service à table dans tous les restaurants en France où cela est techniquement possible, a annoncé mardi son PDG Jean-Pierre Petit à l'AFP, en marge d'une rencontre sur l'emploi. — Mychele Daniau afp.com

Le géant américain du fast-food McDonald's va déployer le service à table dans tous les restaurants en France où cela est techniquement possible, a annoncé mardi son PDG Jean-Pierre Petit à l'AFP, en marge d'une rencontre sur l'emploi.

«La décision est prise de généraliser progressivement le service à table dans tous les établissements possibles», a assuré Jean-Pierre Petit qui estime qu'environ la moitié des 1.200 établissements de l'enseigne seront concernés. La généralisation pourrait prendre entre 12 et 18 mois, selon Jean-Pierre Petit.

Ce service est expérimenté dans une cinquantaine d'établissements depuis 2009. Le client commande et paie sur une borne électronique en indiquant la table sur laquelle il veut que les plateaux soient apportés.

Cela permet notamment de désengorger les comptoirs aux heures des repas.

McDo réalise 70% de son chiffre d'affaires en trois ou quatre heures de service et doit multiplier les modes de commande et de paiement (McDrive à l'extérieur, borne électronique, et dans le futur internet et téléphone) pour limiter les files d'attente, parfois dissuasives, aux comptoirs.

«C'est un nouveau signe de l'intégration de McDonald's à la société française», a encore commenté le PDG, rappelant que les McCafé proposaient du pain en baguette pour le petit déjeuner et que l'enseigne proposerait en janvier des sandwich-baguette.

La filiale française, qui accueille plus d'un million de clients par jour, a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros. Elle devrait enregistrer en 2011 une croissance située entre 8 et 10%, réalisé pour moitié grâce aux ouvertures, selon son PDG, qui s'est engagé mardi à créer 9.000 emplois dans les trois prochaines années.