Le made in France, c'est tendance

INDUSTRIE Nicolas Sarkozy va tenir un discours en ce sens ce mardi en Haute-Savoie, alors qu'entreprises et politiques veulent profiter du regain populaire pour le «produit français»...

Gilles Wallon
— 
Nicolas Sarkozy remettra aujourd'hui au fabricant de skis Rossignol le label « Origine France Garantie ».
Nicolas Sarkozy remettra aujourd'hui au fabricant de skis Rossignol le label « Origine France Garantie ». — R. PRATTA / REUTERS

Un déplacement à haute valeur ajoutée. Nicolas Sarkozy se rend ce mardi à Sallanches (Haute-Savoie), pour une visite à l'usine de fabrications de skis Rossignol, qui vient d'annoncer une relocalisation de sa production de l'Asie vers la France. Une façon pour le chef de l'Etat de promouvoir le label «Origine France Garantie», censé se développer en 2012 pour mieux diriger les consommateurs vers les produits fabriqués en France.

«Avantages logistiques»

Car le made in France devient politique, dans une période de crise marquée par les fermetures d'usines et qui pousse une partie des consommateurs à développer des réflexes d'achat local, comme soutien quotidien à une économie mal en point. Difficile pourtant de toujours déceler les produits faits en France. A l'ère de la mondialisation, un logo français sur une voiture ou un grille-pain n'est plus forcément synonyme d'emplois sur le territoire. «Peu importe la marque. Consommer français, cela veut dire acheter des produits fabriqués en France et qui créent des emplois chez nous», répond le député Yves Jégo, chargé de la création d'«Origine France Garantie». La Toyota Yaris, assemblée à Valenciennes, est désormais l'exemple type de la voiture française.

Sur Internet, les sites qui redirigent vers les produits français connaissent une audience grandissante. «Pour faire votre choix, privilégiez les entreprises qui donnent l'adresse de leurs usines et leur nombre de salariés. Il faut se méfier de celles qui parlent vaguement de la tradition française de leur savoir-faire sans vraiment dire où sont fabriqués les produits», conseille Hervé Gibet, qui reçoit 75.000 visites mensuelles sur son site, La Fabrique hexagonale (3.000 entreprises recensées). Pour les chefs d'entreprise, surtout en PME, l'argument made in France n'est pas que du marketing. «Il y a des avantages en termes de qualité et de logistique. On produit plus vite, avec des temps de transport plus court», rappelle-t-on à la Literie Benoist, une PME de 90 salariés du Val-d'Oise. Reste que les produits français sont souvent un peu plus chers. «L'acte d'achat vient d'abord du prix», rappelle l'économiste Jean-Paul Betbèze.