La République tchèque est contre l'idée de soumettre son budget à Bruxelles

Reuters

— 

La République tchèque soutiendra toute réforme permettant de stabiliser la zone euro, mais il est inacceptable pour elle que les Etats membres soient contraints de soumettre leur projet de budget à Bruxelles avant leur adoption, a déclaré le Premier ministre tchèque Petr Necas.

«Nous sommes prêts à négocier sur des sanctions sur l'irresponsabilité budgétaire. Il est inacceptable pour nous d'envoyer nos projets de budget à Bruxelles à chaque fois, avant même leur approbation par le parlement», souligne le chef de gouvernement, cité par le journal Lidove Noviny.

Les dirigeants des Vingt-Sept sont réunis à partir de ce jeudi soir à Bruxelles pour un sommet présenté comme crucial pour l'avenir l'euro.