Le CNE essuie son premier revers juridique

©2006 20 minutes

— 

Première défaite enregistrée pour le contrat nouvelles embauches (CNE). Le conseil des prud'hommes de Longjumeau (Essonne) a transformé un CNE en CDI, vendredi. Saisi du cas de Linda de Wee, une secrétaire licenciée après un mois de travail, le conseil a estimé l'ordonnance du 2 août 2005 créant le CNE « non valable » car « contraire » à la convention 156 de l'Organisation internationale du travail. Cette dernière interdit de licencier un salarié « sans motif valable ». Une exception est prévue en cas de faible ancienneté si cette période est « raisonnable ». Or, les deux ans instaurés par le CNE ne le sont justement pas, a tranché le conseil, « au regard du droit et des traditions » françaises et européennes.