Pour VGE, le secrétaire américain au Trésor n'est pas le bienvenu en France

Avec Reuters

— 

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing juge «inopportune» la visite en Europe du secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, qui revient selon lui à faire de l'Europe une «victime offerte à tous les sacrificateurs mondiaux».

En pleine crise de la zone euro, le dirigeant américain, qui est passé par Berlin ce mardi, est attendu mercredi à Paris où il doit rencontrer le président Nicolas Sarkozy et le ministre des Finances, François Baroin.

«Cette spéculation n'est pas faite par les Européens»

«La visite de Geithner est tout à fait inopportune et il n'a pas à se mêler des affaires de l'Europe. Les Français ne vont pas assister à la réunion de la Réserve fédérale, qu'est-ce que c'est que cette histoire?», a déclaré Valéry Giscard d'Estaing. «L'Europe est devenue une espèce de victime offerte à tous les sacrificateurs mondiaux, c'est insupportable», a-t-il ajouté.

L'ancien président français (1974-1981) s'élève aussi contre la spéculation venue des Etats-Unis, alors que l'agence de notation américaine Standard & Poor's vient de mettre sous surveillance la note de la France et de 14 autres pays de la zone euro. «Cette spéculation n'est pas faite par les Européens mais par les Américains, qui non seulement spéculent mais font le jeu des agences de notation, c'est insupportable», a considéré l'ancien président de la République.