Un échec du sommet européen risquerait d'aggraver la crise selon S&P

Reuters

— 

Un échec du sommet européen de la fin de semaine pourrait entraîner une nouvelle phase de la crise et peser encore plus sur la confiance des investisseurs, a déclaré mardi Moritz Kraemer, responsable de la notation souveraine pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient de Standard & Poor's.

Lors d'une conférence téléphonique organisée au lendemain du placement sous surveillance avec implication négative des notes souveraines de 15 pays de la zone euro, dont les six pays notés triple A, il a estimé que la crise de la zone euro était désormais une crise de la gouvernance et une crise de gestion.

Il a ajouté qu'une dégradation de la note des pays placés sous surveillance n'était absolument pas certaine et a estimé que les niveaux actuels des rendements de la dette française étaient «tout à fait soutenables».