Sondage: Pour 54% des Français la perte du «triple A» serait grave

— 

Une majorité de Français (54%) estime que la perte du triple A serait grave pour leur pays, selon un sondage Ipsos Logica Business consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde publié mardi.

L'agence de notation américaine Standard & Poor's a placé lundi sous surveillance, avec implication négative, la note souveraine de la France, en même temps que les notes de 14 autres pays de la zone euro dont l'Allemagne.

Selon l'enquête d'Ipsos, 14% des personnes interrogées jugent que la perte du triple A français serait «très grave», 40% considèrent que ce serait «assez grave».

Pour 16% des Français, ce ne serait pas vraiment grave, pas grave du tout pour 7%. Vingt-trois pour cent ne se prononcent pas ou n'ont pas entendu parler du triple A.

Les Français sont 44% à penser que la politique de rigueur budgétaire engagée par le gouvernement va trop loin. Pour 26%, elle ne va pas assez loin, pour 19%, elle est au bon niveau. Onze pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas.

L'enquête a été réalisée les 2 et 3 décembre auprès d'un échantillon de 955 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.