Le régulateur européen met en garde le public contre le marché des devises

© 2011 AFP

— 

L'autorité de régulation financière européenne (ESMA) a mis en garde lundi le public contre les risques associés à l'investissement dans des produits liés au marché des changes, face à une offre grandissante de la part de sociétés spécialisées.
L'autorité de régulation financière européenne (ESMA) a mis en garde lundi le public contre les risques associés à l'investissement dans des produits liés au marché des changes, face à une offre grandissante de la part de sociétés spécialisées. — Charly Triballeau afp.com

L'autorité de régulation financière européenne (ESMA) a mis en garde lundi le public contre les risques associés à l'investissement dans des produits liés au marché des changes, face à une offre grandissante de la part de sociétés spécialisées.

C'est la première fois que le régulateur européen des marchés émet un tel avertissement, rappelle-t-il dans un communiqué.

L'ESMA a constaté dans plusieurs pays de l'Union européenne (UE) une augmentation du nombre de sociétés proposant sans y être autorisées des transactions ou l'accès à des plateformes d'échanges, en lien avec le marché des changes.

Les produits proposés sont le plus souvent dits dérivés, c'est-à-dire qu'ils sont issus de montages complexes, ont un caractère spéculatif et volatil et présentent un risque élevé.

Pour le régulateur européen, il est évident que dans quelques pays européens, certains investisseurs particuliers ont essuyé des pertes substantielles sur ce marché.

Certaines sociétés vont même jusqu'à prétendre qu'elles ont obtenu un agrément auprès de l'ESMA, alors même que cette autorité n'a pas cette compétence puisqu'elle est du ressort des régulateurs nationaux à l'échelle de chaque pays.

L'ESMA, dont le siège est à Paris, a en revanche le pouvoir d'émettre des avertissements ou dans des circonstances particulières d'interdire des produits financiers.

En France, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a régulièrement mis en garde ces derniers mois le public contre les activités de sociétés agissant sur le marché des changes.