Pays en crise: Vers une aide du FMI alimentée par les banques centrales?

— 

La Réserve fédérale américaine et les 17 banques centrales de la zone euro pourraient contribuer à un apport financier au Fonds monétaire international (FMI) afin d'aider les pays lourdement endettés, écrit Die Welt.

Dans un article publié ce lundi qui cite des sources proches des négociations, Die Welt ajoute que les banques centrales de la zone euro pourraient verser au moins 100 milliards d'euros dans un fonds spécial qui financerait éventuellement des programmes destinés aux pays ayant du mal à maîtriser leur endettement. «D'autres banques centrales, comme la Réserve fédérale, sont apparemment disposées à financer une partie de la charge», dit le journal, précisant que le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner pourrait évoquer cette idée dans les semaines qui viennent, à l'occasion d'un déplacement en Europe.

Des responsables ont dit samedi que les discussions sur l'ampleur des prêts des banques centrales de la zone euro débutaient à un niveau technique après que les ministres des Finances de la zone eurent donné leur feu vert pour étudier cette idée. Cette dernière consiste pour le FMI à pouvoir se mettre au niveau d'un Fonds européen de stabilité financière (FESF) dont les capacités auraient été démultipliées. La zone euro veut développer les ressources du FMI de façon à ce que dernier apporte des garanties crédibles si des pays tels que l'Espagne ou l'Italie avaient besoin de financements d'urgence.