La croissance américaine "à un rythme lent à modéré", selon la Fed

© 2011 AFP

— 

La croissance économique aux Etats-Unis se poursuit "à un rythme lent à modéré", a estimé la banque centrale du pays (Fed) dans son Livre beige, son rapport de conjoncture publié mercredi.
La croissance économique aux Etats-Unis se poursuit "à un rythme lent à modéré", a estimé la banque centrale du pays (Fed) dans son Livre beige, son rapport de conjoncture publié mercredi. — Stan Honda afp.com

La croissance économique aux Etats-Unis se poursuit "à un rythme lent à modéré", a estimé la banque centrale du pays (Fed) dans son Livre beige, son rapport de conjoncture publié mercredi.

Cette appréciation sur la conjoncture est quasi identique à celle de la précédente version du rapport, à la mi-octobre, qui décrivait la croissance comme "modeste ou légère".

"L'activité économique globale s'est accrue à un rythme lent à modéré" depuis cette époque, a écrit la Fed, relevant une exception dans la région de Saint-Louis (Missouri, centre) où il y a eu une "baisse de l'activité".

La tonalité d'ensemble, telle que la banque centrale l'a perçue auprès des interlocuteurs qui fournissent la matière à ce rapport, est à la prudence.

"Les dépenses des consommateurs ont augmenté modérément", a indiqué la Fed, mais "le tourisme a montré des signes de solidité".

Du côté des entreprises, "l'activité de l'industrie manufacturière a affiché une expansion à un rythme constant", tandis que "l'activité de service aux entreprises a été de stable à plus élevée", d'après la Fed. Par ailleurs, "l'activité de prêt des banques s'est accrue légèrement".

Les perspectives pour l'emploi sont toujours médiocres: "l'embauche a été généralement terne, bien que certaines entreprises aient fait part de difficultés à trouver des candidats qualifiés. Les salaires et rémunérations sont restés stables".

L'inflation est de moins en moins un problème, à en croire la branche de la Fed à Minneapolis (Minnesota, Nord), qui a rassemblé les informations venues de ses homologues: "dans l'ensemble, les hausses de prix sont restées faibles, et il a été rapporté que certaines pressions sur les coûts s'étaient apaisées".

Le rapport doit servir de base aux débats du comité de politique monétaire de la Fed lors d'une réunion programmée le 13 décembre.