Etats-Unis: des indicateurs éconmiques encourageants, dont l'emploi dans le privé

© 2011 AFP

— 

De solides créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis et d'autres indicateurs économiques encourageants sur la conjoncture ont constitué mercredi un bon augure avant les chiffres du chômage du gouvernement américain vendredi.
De solides créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis et d'autres indicateurs économiques encourageants sur la conjoncture ont constitué mercredi un bon augure avant les chiffres du chômage du gouvernement américain vendredi. — J.D. Pooley afp.com

De solides créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis et d'autres indicateurs économiques encourageants sur la conjoncture ont constitué mercredi un bon augure avant les chiffres du chômage du gouvernement américain vendredi.

Le cabinet de conseil en ressources humaines ADP a estimé que le privé avait créé 206.000 emplois nets en novembre, le meilleur mois de l'année, soit beaucoup plus que prévu par les analystes (125.000).

Joel Naroff, de Naroff Economic Advisors, a estimé ce chiffre "pas si élevé qu'il en serait incroyable" et "suffisant pour abaisser le taux de chômage d'un poil". Il a relevé la décrue ce mois-ci des demandes d'allocations chômage.

Le département du Travail doit publier vendredi les chiffres mensuels des créations d'emploi et du chômage. Bloqué à 9,1% en juillet, août et septembre, le chômage est descendu à 9,0% en octobre.

"Des signaux multiples confirment l'amélioration du marché du travail", a souligné Ryan Wang, de la banque HSBC, citant l'amélioration des réponses des ménages sur le sujet dans les enquêtes de moral des consommateurs.

D'après les chiffres d'ADP, les PME (moins de 500 salariés) ont créé près de 95% des emplois de novembre, un signe encourageant sur les dispositions des employeurs du pays.

Ces bonnes dispositions ont été confirmées par les directeurs d'achats de la région de Chicago, sondés par l'association professionnelle ISM. Selon eux, l'activité économique s'est accélérée en novembre, avec un indice à son plus haut niveau depuis avril, à 62,6 contre 58,4 le mois précédent, grâce notamment à une hausse de la production et des commandes.

Les analystes de Nomura ont apprécié le "niveau sain de l'indice sur l'emploi", à 56,9 novembre après 62,3 en octobre.

Autre profession à être optimiste, les agents immobiliers ont vu en octobre les signatures de promesses de vente rebondir de 10%.

L'association professionnelle NAR y a vu "un signe d'espoir" pour ce marché, tout en déplorant la "retenue" des candidats à l'achat, échaudés par le niveau encore élevé du chômage malgré des taux d'intérêt et des prix attrayants.

Sur une note moins positive, Ryan Sweet, de Moody's Analytics, a rappelé que le secteur public restait "un poids pour le marché du travail", avec des Etats fédérés et collectivités locales et un Pentagone en proie à une sévère rigueur budgétaire.

Selon des chiffres publiés mercredi par le cabinet de conseil en reclassement Challenger, le secteur public est responsable de près de la moitié des quelque 42.500 suppressions d'emploi annoncées par les employeurs américains en novembre.