Économie

Le parlement portugais approuve le budget d'austérité 2012

Le parlement portugais a adopté sans surprise mercredi le budget d'austérité 2012 alors que le pays est confronté à sa plus grave récession depuis le retour de la démocratie en 1974.

L'approbation du budget était une formalité en raison de la confortable majorité parlementaire dont dispose le gouvernement de centre droit de Pedro Passos Coelho et de l'abstention du Parti socialiste, principale force d'opposition du pays.

Le budget 2012, élaboré par le gouvernement au pouvoir depuis juin, comporte de nombreuses mesures impopulaires devant permettre au pays d'obtenir une aide internationale de 78 milliards d'euros.

Selon le plan élaboré par la «troïka» (Union européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne), le Portugal doit ramener son déficit budgétaire à 5,9% du PIB cette année, contre près de 10% en 2010, puis à 4,5% du PIB en 2012.

Le Portugal est le troisième pays de la zone euro à avoir bénéficié d'une aide financière de l'UE et du FMI, après la Grèce et l'Irlande.

Le précédent gouvernement, emmené par le socialiste José Socrates, s'est effondré en mars dernier après avoir tenté de mener son propre programme d'austérité sans aide internationale.

Afin de diminuer le déficit budgétaire et l'endettement, qui atteint environ 80% du PIB, le gouvernement a ordonné la réduction des primes de fin d'année, la suppression des primes de congés et de fin d'année 2012 pour les fonctionnaires, la baisse des dépenses dans tout le secteur public, des hôpitaux à la télévision, et l'allongement de la durée de travail d'une demi-heure par jour.