Baisse du yen: l'intervention du Japon fin octobre a dépassé 85 milliards d'euros

© 2011 AFP

— 

Le Japon est intervenu à hauteur de 9.091,6 milliards de yens (près de 86 milliards d'euros) sur le marché des changes entre le 28 octobre et le 28 novembre pour faire baisser sa devise face au dollar, selon un rapport mensuel du ministère des Finances publié mercredi.
Le Japon est intervenu à hauteur de 9.091,6 milliards de yens (près de 86 milliards d'euros) sur le marché des changes entre le 28 octobre et le 28 novembre pour faire baisser sa devise face au dollar, selon un rapport mensuel du ministère des Finances publié mercredi. — Yoshikazu Tsuno afp.com

Le Japon est intervenu à hauteur de 9.091,6 milliards de yens (près de 86 milliards d'euros) sur le marché des changes entre le 28 octobre et le 28 novembre pour faire baisser sa devise face au dollar, selon un rapport mensuel du ministère des Finances publié mercredi.

Vente massive

Il s'agit d'une des plus importantes interventions conduites unilatéralement par les autorités japonaises, lesquelles ont officiellement lancé une vente massive de yens le 31 octobre sur les places financières pour affaiblir le cours de la devise nippone qui venait de pulvériser tous les records face au dollar.

Les données très succinctes publiées mercredi ne précisent pas si une seule intervention a été effectuée et bouclée en une journée, ou si le mouvement de vente de yens et d'achat de dollars s'est étalé sur plusieurs jours afin de stabiliser la devise nippone à un niveau à peu près acceptable.

Le gouvernement japonais et la banque centrale nippone (BoJ) avaient annoncé une intervention le matin du 31 octobre, réagissant à un nouvel accès de fièvre de la monnaie nationale.

Le dollar avait chuté quelques heures auparavant à 75,32 yens, son niveau le plus bas depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale.

Les analystes estimaient que cette opération massive était de l'ordre de 7.500 à 8.000 milliards de yens.

Cette troisième intervention unilatérale en un peu plus d'un an a permis de redresser le dollar et de le maintenir au-dessus de 78 yens pendant une semaine, puis entre 77 et 78 yens les jours suivants, avec quelque passages sous 77.

Mercredi, il oscillait autour de 78 yens.

De fortes pressions sur le yen

Pour autant, les pressions restent fortes et la tendance haussière de la monnaie japonaise demeure.

Les turbulences financières en Europe et les hoquets de l'économie américaine conduisent en effet les investisseurs à faire provision de yens, considérés comme une devise-refuge.

Pour l'Etat et les entreprises du Japon, cette situation est insupportable, d'autant que le yen évolue aussi à un niveau record vis-à-vis de l'euro, lequel navigue ces derniers temps entre 103 et 105 yens.

Un yen trop élevé sabote la compétitivité des firmes nippones sur les marchés extérieurs, les incitant à délocaliser leurs activités et à s'approvisionner auprès de fournisseurs étrangers, au détriment de l'industrie et de l'emploi japonais.

Les autorités nippones étaient déjà intervenues sur le marché des changes de façon unilatérale le 4 août dernier ainsi que le 15 septembre 2010. Ces actions n'ont toutefois pas eu d'impact durable sur les cours, pas plus que l'intervention coordonnée des pays du G7 mi-mars, une semaine après le séisme et le tsunami qui ont ravagé le nord-est de l'archipel le 11 du mois.