Les indemnités vont baisser

mathieu bruckmülleret gilles wallon

— 

La baisse des indemnités permettrait une économie de 150 millions d'euros.
La baisse des indemnités permettrait une économie de 150 millions d'euros. — F. DURAND / SIPA

Indemnités en baisse pour les malades les mieux payés. Les députés UMP et le gouvernement ont décidé hier de faire baisser le montant maximum que rembourse la Sécu pour les congés maladie. Fixé jusqu'ici à 48,40 € par jour (50 % de 2,15 smics), il devrait passer au 1er janvier 2012 à 40,40 € (50 % de 1,8 smic). La mesure a été ajoutée au projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Elle vient remplacer, en partie, une idée précédente : un quatrième jour non payé lors des congés maladie dans le privé, un projet abandonné la semaine dernière, devant la fureur des associations.

« Mesure électoraliste »
La nouvelle mesure est plus équilibrée, estime la majorité. La baisse des indemnités de la Sécurité sociale ne touchera pas les salaires modestes, car ceux-ci n'atteignent pas 40,40 € de remboursement par jour. Seuls les salariés qui touchent au moins 2 500 € brut par mois seront concernés. Mais les syndicats et l'opposition ne décolèrent pas. La CGT dénonce ainsi une mesure à la petite semaine. « Ce gouvernement ne recule devant rien. On ne tape pas sur ceux qui gagnent deux fois le smic, contre ceux qui gagnent une fois le smic », charge Jean-François Naton, conseiller fédéral en charge du travail et de la santé.
Même son de cloche au Parti socialiste. « Après la taxe sur les mutuelles, l'UMP poursuit l'offensive sur la santé des classes moyennes, s'insurge la députée Marisol Touraine. On veut faire des malades de soi-disant irresponsables. C'est une mesure purement électoraliste. » La baisse des indemnités devrait permettre d'économiser 150 millions d'euros, contre les 200 millions qu'aurait apportés un quatrième jour de carence.