Fitch: la note «AAA» de la France menacée si la crise en zone euro s'aggrave

FINANCE L'agence de notation estime que la France mérite son tripe A pour le moment...

© 2011 AFP

— 

D'anciens analystes d'agences de notation ont témoigné mercredi au Sénat sur leurs conditions de travail, faisant état d'un manque criant d'effectifs et d'une vive concurrence entre agences qui les a parfois poussés à noter sans disposer de données suffisantes.
D'anciens analystes d'agences de notation ont témoigné mercredi au Sénat sur leurs conditions de travail, faisant état d'un manque criant d'effectifs et d'une vive concurrence entre agences qui les a parfois poussés à noter sans disposer de données suffisantes. — Miguel Medina afp.com

L'agence de notation Fitch Ratings a indiqué mercredi que la France méritait sa note «AAA», la meilleure possible, mais qu'elle pourrait être menacée en cas d'aggravation de la crise en zone euro.

Selon l'agence, la France mérite son AAA actuel mais pourrait être contrainte à des mesures supplémentaires en matière budgétaire si elle veut atteindre son objectif de déficit de 3% du PIB en 2013, comme s'y est engagé le gouvernement.

Fitch prévoit que la dette atteindra un sommet à 91,7% du PIB en 2014, un niveau jugé «conforme avec le maintien du statut +AAA+» de la note du pays. L'agence note que le dernier plan d'austérité adopté par la France «a renforcé la crédibilité» du programme du gouvernement pour la réduction du déficit.

Le triple A de la France continue d'être méritée pour Fitch au regard de son économie diversifiée et à haute valeur ajoutée, d'une assiette fiscale large et stable et des engagements du gouvernement à réduire le déficit et la dette.

L'agence relève en outre que le déficit structurel de la France est moindre que celui du Royaume-Uni et des Etats-Unis, tous deux notés AAA par l'agence.