Triple A: la France «pas dans la meilleure position»

© 2011 AFP

— 

Paris a emprunté lundi près de 6 milliards d'euros à court terme à des taux négatifs, une première qui illustre l'attrait de la dette française auprès des investisseurs, a annoncé l'Agence France Trésor, dans un communiqué.
Paris a emprunté lundi près de 6 milliards d'euros à court terme à des taux négatifs, une première qui illustre l'attrait de la dette française auprès des investisseurs, a annoncé l'Agence France Trésor, dans un communiqué. — Eric Piermont afp.com

Philippe Mills, directeur général de l'Agence France Trésor (AFT), qui place la dette publique sur les marchés, a reconnu que, sur le seul critère des finances publiques, la France n'était "pas dans la meilleure position vis-à-vis des autres AAA de la zone euro".

"Mais ce n'est pas le cas sur les autres critères utilisés par les agences de notation", souligne-t-il dans un entretien accordé aux Echos, à paraître mercredi.

Pour autant, poursuit-il, "ceux qui prétendent qu'il ne se passerait rien si la France devait perdre son AAA se trompent complètement".

Citant la Belgique, le seul Etat de la zone euro noté AA+, soit juste en-dessous du triple A, la meilleure note, Philippe Mills relève qu'elle se finance avec un surcoût "très conséquent" de 120 points de base qui représenterait pour la France un coût supplémentaire de 2,5 milliards d'euros annuels.

"Je reconnais que, sur le critère des finances publiques, la France n'est pas dans la meilleure position vis-à-vis des autres AAA de la zone euro, même si la réactivité du gouvernement a été saluée par les agences (de notation, NDLR) et les investisseurs", commente-t-il.

"C'est un fait", constate-t-il, la France, comme l'Autriche, est "jugée plus fragile" sur la question des finances publiques même si, selon lui, "dire que les investisseurs considèrent que la France n'a plus la meilleure note est inexact".