Régler un conflit avec sa banque reste compliqué

©2006 20 minutes

— 

Les médiateurs des banques, qui peuvent intervenir en cas de conflit, restent mal connus des clients, a regretté hier Benoît Jolivet, médiateur de la Fédération bancaire française (FBF), qui agit pour 125 établissements installés en France. En 2005, plus de la moitié des 862 courriers reçus ont dû être rejetés. « Le mode d'emploi n'est pas suffisamment expliqué », a souligné Benoît Jolivet. Beaucoup écrivent à la FBF alors que leur banque possède son propre médiateur. C'est le cas de la plupart des grands réseaux. De plus, le service clientèle et l'agence n'ont pas toujours été contactés. Souvent, les clients ignorent que le médiateur n'est pas compétent en matière de crédit et d'épargne.