Les patrons favorables à un contrat unique

©2006 20 minutes

— 

Les très petites entreprises craignent une remise en cause du contrat nouvelles embauches (CNE), selon un sondage Ifop publié hier. L'enquête a été réalisée entre le 13 et le 19 avril auprès d'un échantillon de 501 dirigeants, pour la société Fiducial, qui conseille ces entreprises.

Destiné aux employeurs de moins de 20 salariés, le CNE ressemble au contrat première embauche (CPE), abrogé début avril après un mouvement social historique. 57 % des patrons interrogés estiment que le « risque est grand désormais de voir le gouvernement remettre en cause » le CNE. Et 74 % pensent qu'un contrat de travail unique pour toutes les entreprises aurait été « plus simple et efficace » que le CPE.