Sarkozy: «Il n'y aura pas de plan social chez PSA»

ECONOMIE Pour le président de la République, l'emploi ne doit pas être une variable d'ajustement...

© 2011 AFP

— 

Le président Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu'il n'y aurait "pas de plan social chez PSA", lors d'un discours à l'occasion du 3e anniversaire du Fonds stratégique d'investissement (FSI), fonds souverain à la française.
Le président Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu'il n'y aurait "pas de plan social chez PSA", lors d'un discours à l'occasion du 3e anniversaire du Fonds stratégique d'investissement (FSI), fonds souverain à la française. — Regis Duvignau afp.com

Le président Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu'il n'y aurait «pas de plan social» dans le groupe automobile PSA, lors d'un discours à l'occasion du 3e anniversaire du Fonds stratégique d'investissement (FSI), fonds souverain à la française.

Nicolas Sarkozy a ajouté que les quelque «2.000 salariés du groupe les plus directement concernés par ce projet seront tous reclassés, soit à l'intérieur du groupe, soit à l'extérieur du groupe, notamment chez ses prestataires».

Selon lui, «l'emploi ne doit pas être la variable d'ajustement» des plans de restructuration des entreprises.

«J'ajoute qu'il est hors de question que PSA réduise ses dépenses de recherche en France. Je souhaite au contraire qu'elles puissent encore s'accroître», a-t-il ajouté.

Le président a précisé qu'il s'était entretenu mercredi soir et jeudi matin avec Philippe Varin, le président du Directoire de PSA Peugeot Citroën.

Ce dernier a réitéré jeudi matin sur RTL son «engagement» à ne procéder ni à un plan social ni à des licenciements dans le cadre des suppressions de postes décidées au sein de son groupe.