Les produits locaux ont la cote auprès des consommateurs

SONDAGE Ils sont privilégiés par près de 50% des Français...

Mathieu Bruckmüller

— 

Distribution de paniers par l'AMAP les Jardins de Virgile au Centre social des Bourroches a Dijon.
Distribution de paniers par l'AMAP les Jardins de Virgile au Centre social des Bourroches a Dijon. — TARDIVON JEAN CHRISTOPHE/SIPA

Le locavorisme a le vent en poupe. 49% des Français achètent ou consomment régulièrement des produits alimentaires fabriqués localement, selon une étude réalisée par BVA pour METRO Cash & Carry France, révélée par 20 Minutes.

Un succès qui ne doit rien au hasard. Pour 45% des sondés, consommer local permet la préservation du goût des produits, la création d'emplois dans la région d'appartenance (42%), la sécurité alimentaire (38%), la sauvegarde d’un patrimoine régional (33%) et encore celle de l’environnement (31%).

Achat defruits et légumes, de produits laitiers, de charcuterie…: «Le consommateur a besoin de retrouver confiance avec un produit de qualité tout en y associant le plaisir», résume Philippe Pilliot, délégué général de la Fédération nationale de l'épicerie (FNDE).

Des produits plus chers

Et il est prêt à y mettre le prix. En effet, 66% des personnes interrogées estiment que les produits alimentaires locaux sont plus chers que les autres. Ceux qui déclarent en acheter régulièrement sont 56% à exprimer cette opinion. «Même s’ils étaient plus chers, ils sont visiblement acceptés par le consommateur», rétorque Philippe Pilliot. Il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas toujours à la portée de toutes les bourses. Ainsi, 65% des locavores sont des foyers plus aisés. On trouve aussi davantage de 65 ans et plus (73%) et de femmes (58%).

L’achat local est également une aubaine pour les commerçants indépendants. 55% des Français estiment que l’on y trouve davantage de produits locaux que chez un commerçant franchisé. Un bon moyen pour se démarquer un peu plus de la moyenne et de la grande distribution. «Les clients apprécient de savoir que les produits viennent de chez nous», souligne Christelle Uffren qui tient une épicerie à Eygalière (Bouches-du-Rhône). Elle évalue d’ailleurs à 30% le chiffre d’affaires généré par la vente de produits locaux. Un niveau supérieur à la moyenne qui est de 15 à 17% chez les indépendants, selon la FNDE.


>> VOS TÉMOIGNAGES - Quelles sont vos astuces pour manger local ?

Méthodologie:

Enquête réalisée par téléphone les 30 septembre et 1er octobre 2011 auprès de 1.009 personnes, représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus.

La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.