Arrêts maladie: Un premier jour de carence mis en place dans le public, un quatrième dans le privé

SÉCURITÉ SOCIALE ançois Fillon a confirmé ce mardi l'instauration de ces jours supplémentaires...

© 2011 AFP
— 
De nombreux salariés sont en arrêt maladie en raison de surmenage ou dépressions
De nombreux salariés sont en arrêt maladie en raison de surmenage ou dépressions — Mychèle DANIAU / AFP

«Raisonnable.» C'est ainsi que François Fillon a qualifié, ce mardi devant les députés UMP, le projet d'instaurer une journée de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie, selon des propos rapportés de source proche du groupe UMP et confirmés dans son entourage. Un quatrième jour de carence va être appliqué aux salariés du privé en arrêt maladie, a encore annoncé le gouvernement, en escomptant une économie de 200 millions d'euros pour la Sécurité sociale.

Un «point d'accord»

A des députés qui jugeaient insuffisante cette journée de carence (délai pendant lequel les arrêts maladie ne sont pas rémunérés par la Sécurité sociale), François Fillon a déclaré que son gouvernement «avait réduit comme jamais les inégalités entre public et privé» et estimé que «le choix d'un jour (de délai de carence, ndlr) paraît raisonnable».

Peu après, le président du groupe UMP, Christian Jacob, a confirmé qu'un «point d'accord» avait été trouvé sur «une journée sur l'ensemble du traitement» des fonctionnaires. Actuellement, le délai avant lequel les salariés du privé sont indemnisés par l'assurance maladie est de trois jours, souvent compensés par l'employeur dans les grandes entreprises.