Investissement : la France fait de l'oeil aux Etats-Unis

©2006 20 minutes

— 

Aux états-Unis, de notre envoyée spéciale

« La France est un paradis pour les investisseurs. Nous devenons un pays moderne où l'entreprise peut s'épanouir. » En tournée aux Etats-Unis la semaine dernière, la ministre au Commerce extérieur, Christine Lagarde, a tenté de convaincre les patrons américains d'investir en France, alors que le mouvement anti-CPE battait son plein. Effarés par les millions de manifestants, les dirigeants l'interrogeaient sur l'échec du gouvernement.

Cela n'empêche pas la France d'être la cinquième économie mondiale, le cinquième pays exportateur et le troisième destinataire d'investissement étranger, a rétorqué la ministre. On peut très bien faire des affaires en France. La dernière réforme fiscale a réduit les impôts des entreprises. De plus, le climat social est plus doux que l'on croit : « Très peu syndiqués, les salariés du privé font moins grève qu'aux Etats-Unis. » Certes, il y a les 35 heures. « Mais les Français sont très productifs, et les heures supplémentaires bon marché. » Enfin, « on ne s'en vante pas chez nous, mais les petites sociétés peuvent désormais licencier facilement ».

Angeline Benoit