L'instance d'arbitrage convoquée par le gouvernement australien pour trouver une solution à la grève clouant au sol les avions de la compagnie aérienne Qantas a ordonné dans la nuit de dimanche à lundi la fin du conflit.
L'instance d'arbitrage convoquée par le gouvernement australien pour trouver une solution à la grève clouant au sol les avions de la compagnie aérienne Qantas a ordonné dans la nuit de dimanche à lundi la fin du conflit. — Ed Jones afp.com

Économie

Qantas: l'instance d'arbitrage ordonne la fin du conflit, reprise prochaine des vols

Les vols de la compagnie australienne Qantas devraient reprendre lundi après la décision d'une instance d'arbitrage d'ordonner l'arrêt du conflit social qui a affecté dimanche près de 70.000 passagers privés de vols.

Les vols de la compagnie australienne Qantas devraient reprendre lundi après la décision d'une instance d'arbitrage d'ordonner l'arrêt du conflit social qui a affecté dimanche près de 70.000 passagers privés de vols.

"Nous avons décidé (...) en raison notamment de la vulnérabilité particulière pour l'industrie du tourisme que suspendre la grève ne protégerait pas assez de dommages significatifs", a expliqué cette instance à l'issue d'un meeting marathon.

Elle avait la possibilité de suspendre la grève pendant 120 jours maximum pour permettre des pourparlers ou encore d'ordonner l'arrêt pur et simple du mouvement.

Le directeur de la compagnie australienne Alan Joyce a déclaré que des appareils pourraient décoller d'ici lundi après-midi en tous les cas le service reprendra "le plus vite possible". La décision prise par l'instance met fin au lock-out qui a conduit à annuler 447 vols de plus d'une centaine d'avions à partir de 22 aéroports dont Hong Kong, Singapour, Londres ou encore Los Angeles.

Plus de 70.000 clients de la compagnie étaient ainsi bloqués dans les aéroports après la décision de la compagnie de clouer au sol tous ses avions en raison du conflit social qui affecte son activité depuis des semaines.