USA: la croissance économique s'est nettement renforcée pendant l'été

© 2011 AFP

— 

La croissance économique des Etats-Unis s'est nettement renforcée pendant l'été, selon la première estimation officielle du produit intérieur brut américain du troisième trimestre publiée jeudi à Washington.
La croissance économique des Etats-Unis s'est nettement renforcée pendant l'été, selon la première estimation officielle du produit intérieur brut américain du troisième trimestre publiée jeudi à Washington. — Noel Celis afp.com

La croissance économique des Etats-Unis s'est nettement renforcée pendant l'été, selon la première estimation officielle du produit intérieur brut américain du troisième trimestre publiée jeudi à Washington.

De juillet à septembre, le PIB américain a progressé de 2,5% en rythme annualisé par rapport aux trois mois précédents, a indiqué le ministère du Commerce.

Ce chiffre est supérieur à l'estimation médiane des analystes, qui donnait une croissance de 2,3%, et traduit un nette amélioration de l'économie américaine,

Selon le ministère, la croissance, qui s'était effondrée à 0,4% au premier trimestre avant de remonter à 1,3% au deuxième a retrouvé ainsi le niveau de son point haut de l'été 2010.

L'accélération de la croissance au troisième trimestre reflète «celle des dépenses de consommation des ménages et de l'investissement privé hors logement et un ralentissement de la baisse des dépenses des Etats fédérés et des collectivités locale» dont les effets ont été compensés en partie par un ralentissement de la hausse des stocks plus fort qu'au printemps, écrit le ministère dans un communiqué.

La consommation a progressé de 2,4% au troisième trimestre, contre seulement 0,7% au deuxième, apportant 1,7 point de croissance au pays, selon le ministère. Elle est encore loin cependant d'avoir retrouvé sa vigueur des trois derniers mois de 2010.

En hausse de 16,3%, l'investissement privé hors logement a été tiré par les dépenses des entreprises en immobilisations productives (+17,4%). C'est sa progression la plus forte depuis le deuxième trimestre 2010, et elle a fait gagner au pays 1,6 point de croissance, précise le ministère.

Les nouvelles inscriptions au chômage sont en outre restées quasi stables aux Etats-Unis lors de la troisième semaine d'octobre, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail, indiquant une fois de plus la stagnation de l'emploi.

En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a estimé à 402.000 les demandes d'allocations chômage du 16 au 22 octobre, contre 404.000 (chiffre révisé) la semaine précédente.