Findus-Captain Iglo: La guerre du poisson pané est déclarée

ECONOMIE Le captain veut prendre la tête du marché français...

M.B.

— 

Rayon surgelé avec du poisson pané
Rayon surgelé avec du poisson pané — MEIGNEUX/SIPA

Echanges d’amabilité dans le landerneau du surgelé. Au bord du précipice il y a encore deux ans, «Captain Iglo» signe un retour en force sur le marché français avec un objectif de taille: prendre la tête du marché dans la grande distribution.

«Nos ventes progressent de 40% depuis janvier et nous sommes devenus leader des poissons préparés et des bâtonnets de poissons panés», déclare à La Tribune Alain-Dominique Faure, son directeur général. «Foutaise», réplique Matthieu Lambeaux, directeur général de Findus France qui juge ces chiffres malhonnêtes et rappelle qu’il est «LE» leader incontesté du poisson pané avec 54% de parts de marché contre 6% pour Iglo.

Pourtant, ce dernier ne ménage pas sa peine depuis l’an dernier. «Ses investissements de 8 millions d’euros feront de lui le premier investisseur média en 2011 et plus de 40% de ses produits seront poussés par des opérations promotionnelles», souligne le quotidien. Et dès 2012, Iglo compte s’attaquer à la volaille panée surgelée. Sa part de marché dans les surgelés est désormais de 1,4% contre 8% pour Findus aujourd’hui. Un écart qui pourrait vite être surmonté.

En effet, l’usine française de Findus, située à Boulogne-sur-Mer est à vendre. Et selon des salariés interrogés par La Tribune, le fonds Permira, propriétaire d’Iglo, serait sur les rangs pour la racheter.