PSA: 800 postes d'intérimaires supprimés en France d'ici fin 2011

© 2011 AFP

— 

PSA Peugeot Citroën a annoncé mercredi en comité de groupe européen la suppression de 800 postes d'intérimaires en France d'ici fin 2011 dans le cadre d'une série de mesures sur l'emploi en Europe afin d'économiser 800 millions d'euros en 2012, a annoncé à l'AFP une source syndicale.
PSA Peugeot Citroën a annoncé mercredi en comité de groupe européen la suppression de 800 postes d'intérimaires en France d'ici fin 2011 dans le cadre d'une série de mesures sur l'emploi en Europe afin d'économiser 800 millions d'euros en 2012, a annoncé à l'AFP une source syndicale. — Sebastien Bozon afp.com

PSA Peugeot Citroën a annoncé ce mercredi en comité de groupe européen la suppression de 800 postes d'intérimaires en France d'ici fin 2011 dans le cadre d'une série de mesures sur l'emploi en Europe afin d'économiser 800 millions d'euros en 2012, a annoncé à l'AFP une source syndicale.

Le constructeur va également supprimer 1.000 postes en production en 2012 en Europe sous la forme de plans de départs volontaires, alors que hors production, toujours au niveau européen, quelque 5.000 postes seront supprimés, a-t-on appris de même source. Hors production, les 5.000 suppressions de postes concerneront pour moitié des effectifs permanents du groupe et l'autre moitié sera prise parmi les prestataires extérieurs (ingéniérie).

«C'est la douche froide»

«C'est la douche froide», a déclaré le délégué syndical CFTC Franck Don interrogé par l'AFP. «L'annonce de ce plan est quelque chose de scandaleux, alors que la situation financière de l'entreprise est bonne. Il n'y a pas de raison d'aller vers des suppressions d'emploi», avait affirmé le délégué CGT Bruno Lemerle à l'AFP. Les syndicats ont indiqué ne pas avoir de détails supplémentaires sur les suppressions de postes en France, qui devraient être dévoilés lors d'un comité central extraordinaire le 15 novembre.

A la suite de ces annonces, le ministre de l'Industrie, Eric Besson, «va s'entretenir» avec le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin, a-t-on appris mercredi auprès du ministère. Le constructeur, qui souffre de difficultés sur le marché européen, a annoncé un plan d'économies supplémentaires pour 2012 de 800 millions d'euros, à l'occasion de la publication des chiffres de ses ventes trimestrielles.