La Chine réserve sa réponse sur le Fonds européen de soutien sur l'euro

Reuters

— 

La Chine soutient les efforts européens pour répondre à la crise de la dette mais Pékin ne s'est pas engagé à participer au nouveau «véhicule spécial» adossé au fonds de soutien à la zone euro (FESF) dont les dirigeants européens devraient officialiser la création mercredi soir, a dit un diplomate chinois basé à Bruxelles.

«La Chine a toujours soutenu les efforts de l'UE pour gérer la crise et à fait sa part du travail. La Chine continuera à le faire mais, en ce qui concerne le SPV, il n'y a rien de concret et détaillé», a indiqué le diplomate.

Un porte-parole du FESF a par ailleurs confirmé que son directeur, Klaus Regling, se rendrait en Chine vendredi pour discuter avec des investisseurs dans des titres du fonds mais il a ajouté qu'il ne pouvait pas confirmer que la Chine participerait au «véhicule spécial». «Klaus Regling aura des discussions vendredi en Chine avec d'importants investisseurs en titres du FESF», a déclaré le porte-parole.