Carburant : il va falloir lever le pied ou payer

©2006 20 minutes

— 

Automobilistes, vous n'avez pas fini de mettre la main au porte-monnaie. Hier, le prix du baril d'or noir a battu un nouveau record, atteignant 71,40 dollars à Londres. Alors que la demande mondiale d'énergie ne cesse d'augmenter, les tensions avec l'Iran ont jeté de l'huile sur le feu. Quatrième producteur mondial de pétrole, Téhéran inquiète la communauté internationale avec ses programmes nucléaires.

Les prix à la pompe n'ont pas attendu la hausse du prix du baril pour décoller, selon les relevés hebdomadaires de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Entre le 4 et le 11 avril, le litre de super sans plomb 95 (SP 95) a augmenté de 2,1 centimes chez Carrefour, sur l'autoroute, et 2,6 chez Agip, hors autoroute. Chez Total, hors autoroute, il s'affiche à 1,335 e. Des niveaux proches de ceux atteints en septembre, lorsque le prix moyen du SP 95 s'établissait à 1,28 e sur le mois, selon l'Union française des industries pétrolières (Ufip). Les prix s'étaient ensuite assagis avant de remonter le mois dernier. Après 1,22 e en mars, on tourne autour de 1,26 e pour la première moitié d'avril.

Angeline Benoit

Le ministre de l'Economie, Thierry Breton pourrait convoquer les pétroliers en cas de variation « anormale » des prix. En septembre, il leur avait demandé de répercuter plus rapidement les baisses.