Wall Street ouvre en hausse, portée par de grosses valeurs

© 2011 AFP

— 

Wall Street évoluait en hausse vendredi matin rassurée par les dirigeants de la zone euro qui ont promis une solution à la crise d'ici mercredi, et porté par les performances de plusieurs grands groupes américains: le Dow Jones prenait 1,73%, le Nasdaq 1,65%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 200,19 points à 11.741,97 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 42,87 points à 2.641,49 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'appréciait de 1,72% (20,89 points) à 1.236,28 points.

La Bourse de New York avait clôturé sans direction jeudi soir, partagée entre de bons indicateurs aux Etats-Unis et les atermoiements des Européens. Le Dow Jones avait gagné 0,32% et le Nasdaq avait cédé 0,21%.

Wall Street est "aidée par des résultats positifs de titres du Dow Jones et par l'optimisme produit par un possible règlement de la crise en zone euro, grâce à un plan de lutte qui pourrait être dévoilé en milieu de semaine prochaine", ont écrit les analystes de Charles Schwab.

Paris et Berlin ont indiqué jeudi soir que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel s'entretiendraient samedi à Bruxelles pour préparer une "réponse globale et ambitieuse" à la crise de la zone euro.

Les éléments préparés par le couple franco-allemand seront adoptés lors d'un second sommet de l'UE, après celui de dimanche à Bruxelles, au plus tard mercredi, a assuré l'Elysée.

Les investisseurs "surévaluent les résultats à venir" des rencontres entre les dirigeants européens, a mis en garde Lindsey Piegza, de FTN Financial.

Pour Frederic Dickson, de DA Davidson, "la saga de la dette européenne continue de faire de l'ombre au flot continu de résultats trimestriels meilleurs que prévu" des groupes américains.

McDonald's, General Electric et Verizon, les derniers titres du Dow Jones à dévoiler leurs résultats trimestriels, ont ainsi publié des chiffres très solides.

Le géant américain de la restauration rapide McDonald's (+3,10% à 91,77 dollars) a publié vendredi un bénéfice net au troisième trimestre en hausse de 9%, supérieur aux prévisions, assorti d'un chiffre d'affaires en augmentation de 14%.

Le conglomérat General Electric, qui a vu son bénéfice net progresser de 18% au troisième trimestre à 2,4 milliards de dollars, en ligne avec les attentes du marché, reculait de 1,35% à 16,41 dollars.

Conformément aux attentes, le bénéfice de l'opérateur téléphonique Verizon a atteint 1,38 milliard de dollars au troisième trimestre, soit un montant plus que doublé sur un an. Son titre grignotait 0,08% à 37,13 dollars.

Avec un bénéfice net au troisième trimestre en hausse de 44%, mais inférieur aux attentes, et des prévisions revues à la hausse, le fabricant américain d'automatismes et d'équipements aéronautiques Honeywell prenait 4,95% à 50,86 dollars.

Les valeurs technologiques repartaient en nette hausse après avoir enregistré des prises de bénéfices lors des précédentes séances.

Le marché obligataire évoluait à la baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,216% contre 2,180% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,254% contre 3,201%.

 

  1. Nasdaq
  2. Nyse