François Baroin, le ministre de l'Economie
 François Baroin, le ministre de l'Economie — A. WONG / AP / SIPA

ECONOMIE

La France compte «tout faire» pour que sa note ne soit pas dégradée

François Baroin, ministre de l'Economie et des Finances, l'a annoncé...

Il l'a promis. La France fera tout pour ne pas voir sa note financière dégradée par les agences de notation, ce qui l'obligerait à emprunter à un taux plus élevé sur les marchés financiers, a déclaré mardi le ministre de l'Economie François Baroin.

  Il s'exprimait sur France 2 alors que l'agence Moody's, une des trois qui font référence dans le monde, a prévenu lundi qu'elle allait surveiller et "évaluer le caractère stable" de la perspective assignée à la note 'Aaa' de la France - la meilleur possible - au cours des trois prochains mois.
                                  
 François Baroin n'a pas explicitement ouvert la perspective de nouvelles mesures d'austérité, comme l'avait fait le Premier ministre la veille, mais l'a laissé entendre car il juge l'objectif officiel de croissance pour 2012, 1,75%, "probablement trop élevé". "Nous ferons tout pour ne pas être dégradés", a-t-il dit, ajoutant cependant que les éventuelles mesures prendraient garder d'éviter un basculement dans une récession. Le seuil fixé pour de nouvelles mesures est celui d'une croissance de 1,5%, a-t-il dit, comme François Fillon la veille.