Amazon lance le Kindle Fire, tablette à prix cassé

HIGH-TECH Amazon l'a présenté mercredi à New York...

© 2011 AFP

— 

Le Kindle Fire serait le premier concurrent sérieux pour l'iPad d'Apple, selon les analyses, et il ne coûte que la moitié: 199 dollars. Amazon, qui le présentait ce mercredi à New Yor, a annoncé qu'il serait en vente à partir du 15 novembre, soit moins de la moitié du modèle d'entrée de gamme de l'iPad d'Apple, qui domine le marché avec un prix minimum de 499 dollars.

L'appareil s'inscrit dans la gamme de la simple liseuse en noir et blanc d'Amazon, le Kindle, mais avec son écran tactile en couleurs, il permet également de naviguer sur le web et de regarder des vidéos.

"Ce sont des produits de luxe à des prix non luxueux", a souligné le PDG fondateur d'Amazon Jeff Bezos, précisant que son groupe était en train de fabriquer "des millions de ces appareils", qui peuvent être réservés dès maintenant.

"Nous nous sommes demandés s'il y avait une façon de rassembler dans un seul produit tout ce que nous offrons, sous une forme que les clients adoreront", a déclaré M. Bezos.

Les possesseurs du Kindle Fire, a ajouté M. Bezos, pourront ainsi aisément accéder aux millions de livres de la librairie numérique Kindle, aux 11.000 films et émissions de télévisions offerts par Amazon en flux, aux 17 millions de chansons de sa boutique en ligne, à ses jeux, etc.

"Vous pouvez lire avec la musique en fond sonore", a notamment fait valoir M. Bezos.

L'appareil est également doté d'un nouveau navigateur baptisé Amazon Silk (soie), se voulant spécialement adapté à la navigation sur appareil nomade en exploitant la puissance des serveurs d'Amazon pour mémoriser le comportement des mobinautes et ainsi mieux anticiper leur navigation.

Le Kindle Fire est doté d'un écran plus petit que l'iPad, à 7 pouces contre 9,7, mais il est aussi plus léger.

Le Kindle Fire est désormais l'objet le plus luxueux d'une gamme lancée en 2007 dont le modèle d'entrée de gamme, une simple liseuse, voit son prix rabaissé à 70 dollars, tandis qu'un modèle tactile coûte de 99 à 149 dollars.

Avec cet appareil, Amazon se lance sur un terrain où les concurrents d'Apple ont obtenu au mieux un timide succès, comme Samsung avec sa Galaxy, la plus vendue des tablettes non Apple devant celles de Motorola et Research in Motion, alors que Hewlett-Packard a carrément décidé en août d'arrêter les frais avec sa tablette TouchPad quelques semaines à peine après son lancement.

"Amazon va vendre des millions de tablettes, et l'adoption rapide du Kindle Fire donnera enfin aux développeurs d'applications l'occasion d'en développer pour le système Android", a commenté mercredi l'analyste Sarah Rothman Epps, de Forrester Research.

Pour elle, "la place d'Apple comme leader du marché est assurée, mais Amazon sera un solide numéro deux, et nous n'attendons pas d'autre concurrent sérieux sur les tablettes avant le lancement de tablettes sous Windows 8", le prochain système d'exploitation de Microsoft, a-t-elle expliqué.

L'action Amazon gagnait 3,34% à 231,69 dollars vers 15H00 GMT, alors qu'elle a déjà bondi de 40% depuis un an.