Barroso rejette l'idée franco-allemande de gouvernement de la zone euro

© 2011 AFP

— 

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a rejeté de facto mercredi la proposition franco-allemande de gouvernement de la zone euro, piloté par les Etats, en estimant que cette fontion revenait à ses services.

"La Commission (européenne) est le gouvernement économique de l'Union, pour cela nous n'avons assurément pas besoin de davantage d'institutions", a-t-il déclaré devant le Parlement européen à Strasbourg.

En août, le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel avaient proposé la constitution d'un "gouvernement économique" de la zone euro pour aider au pilotage des politiques nationales.

Ils ont proposé que le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, en prenne la tête. Ce qui est mal perçu par la Commission. L'exécutif européen a le sentiment d'être marginalisé par ce projet.

Pour ce faire, "nous avons besoin plus que jamais de l'autorité indépendante de la Commission. Les gouvernements ne peuvent le faire seuls. Pas plus que cela peut être réalisé par des négociations entre gouvernements", a martelé M. Barroso.