Le premier Boeing 787 livré à All Nippon Airways atterrit à Tokyo

© 2011 AFP

— 

Le tout nouvel avion 787 Dreamliner de l'américain Boeing a atterri mercredi matin à l'aéroport de Tokyo, accueilli par les médias, dirigeants d'entreprises et les passionnés d'avions tout excités.

L'aéronef, peint aux couleurs de la compagnie aérienne All Nippon Airways (ANA) qui est la première à recevoir ce nouvel appareil avec plus de trois ans de retard, s'est posé peu après 09H00 (00h00 GMT) à l'aéroport Haneda de Tokyo

Boeing affirme que son nouveau long-courrier consomme 20% de carburant de moins que les avions antérieurs de taille comparable, un critère essentiel pour les compagnies aériennes malmenées par la flambée des coûts du carburant.

La production du 787 a toutefois été émaillée d'une multitude de problèmes techniques qui ont coûté des milliards de dollars à Boeing, lequel a aussi déploré des annulations de commandes.

Lorsqu'elle a passé l'ordre d'achat inaugural de 50 exemplaires, suivi par une commande de 5 supplémentaires, ANA espérait recevoir son premier appareil à temps pour transporter les spectateurs japonais aux Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Mais la compagnie, qui avait conçu toute l'évolution de son réseau de destinations et de fréquence de vol en fonction du calendrier de livraison des appareils, a dû différer ses plans au fil des mois et des reports, sans toutefois trop protester auprès de Boeing, son principal fournisseur.

Le PDG d'ANA, Shinichiro Ito, a répété mercredi que le Boeing 787 allait jouer un "rôle-clef" dans la nouvelle flotte du groupe, au service de son expansion internationale.

M. Ito, qui a voyagé à bord du premier appareil, parti des États-Unis, s'est déclaré "ravi", après un vol "sans problème".

"C'est un honneur d'avoir participé à un programme historique pour ANA et je suis très ému", a renchéri à l'arrivée le pilote Hideaki Hayakawa.

"Je pense que cet avion va induire des changements dans l'industrie de l'aviation", a-t-il poursuivi, en référence aux performances techniques de dudit Boeing 787.

"Je me suis senti comme un oiseau grâce à l'excellente vue extérieure que nous offrent les larges vitres", s'est pour sa part réjoui un autre pilote, Kazushige Higami.

ANA prévoit d'effectuer prochainement un premier vol commercial international entre Tokyo et Hong Kong avec ce 787, puis d'ouvrir par la suite des lignes internationales régulières vers Pékin en fin d'année et Francfort début 2012.

La première liaison intérieure avec un Boeing 787 est quant à elle prévue à compter du 1er novembre entre Tokyo et Okayama (ouest) et Tokyo-Hiroshima (ouest).

ANA, à l'instar d'autres compagnies haut de gamme, est confrontée à une concurrence croissante des sociétés de transport aérien à bas coûts. Elle mise dès lors entre autres sur le 787 pour offrir un service de grande qualité à prix raisonnable et stimuler ainsi la demande, principalement en Asie où une forte croissance du marché est attendue.

Dans le même temps, ANA a créé récemment deux sociétés qui proposeront des vols à tarifs réduits en employant des appareils de type différent et en proposant un niveau de prestation très inférieur.

La compatriote et rivale d'ANA au Japon, Japan Airlines (JAL), qui sort tout juste d'une procédure de redressement judiciaire, compte elle aussi sur l'arrivée prochaine dans sa flotte du 787 (dont elle a également commandé plusieurs dizaines d'exemplaires) pour embellir ses services et abaisser ses coûts.