La Bourse de Paris clôture en nette baisse

© 2011 AFP

— 

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse mercredi, perdant 1,62%, agitée par les brusques variations des valeurs bancaires et prudente avant les conclusions de la réunion de la banque centrale américaine.

Le CAC 40 a lâché 48,23 points à 2.935,82 points, dans un volume d'échanges de 2,810 milliards d'euros. La veille, il avait rebondi de 1,50%.

Le marché parisien a connu une séance éprouvante, évoluant tout au long de la journée dans le rouge, mais marqué par la forte volatilité des banques.

«Les fluctuations des marchés sont notre lot quotidien. La moindre annonce ou rumeur entraînent une surréaction, ce qui prouve la grande nervosité des investisseurs», explique Yann Azuelos, gérant chez Meeschaert Gestion Privée.

Avant de finir en repli, les valeurs bancaires avaient rebondi dans l'après-midi sur des bruits de marché après avoir baissé dans la matinée, la Commission européenne ayant jugé une recapitalisation nécessaire en Europe.

Finalement, BNP Paribas a perdu 1,85% à 24,46 euros, Crédit Agricole 2,38% à 4,67 euros et Société Générale ,128% à 16,93 euros.

Par ailleurs, «les investisseurs sont en position d'attente avant la décision de la Fed», la Réserve fédérale américaine, observe Yann Azuelos, comme en témoigne la faiblesse des volumes d'échanges. Le communiqué devait être publié vers 20H15.

L'hypothèse la plus couramment admise par les analystes est que la banque centrale convertisse une partie des obligations d'Etat américaines à court terme qu'elle détient en titres du Trésor à plus long terme, son taux directeur étant maintenu à quasi zéro comme depuis décembre 2008.