Daimler dit ne pas être en contact avec le Qatar

Reuters

— 

Daimler a déclaré ce lundi qu'il n'était pas en contact avec le Qatar concernant la cession d'une participation dans EADS .

«Il n'y a eu aucune discussion de notre part», a dit un porte-parole de Daimler à Reuters. «Nous n'avons rien à faire avec le Qatar».

Der Spiegel écrivait dimanche que le Qatar était intéressé par l'achat à Daimler d'une participation de 7,5% dans EADS et ajoutait que des membres du gouvernement qatari avaient rencontré le ministre de l'Economie allemand Philipp Rösler il y a deux semaines.

Actionnariat

L'entrée d'un investisseur étranger dans EADS serait une surprise car la question de l'équilibre des pouvoirs entre la France et l'Allemagne est un sujet sensible depuis la création même du groupe d'aéronautique et de défense européen.

Daimler veut réduire sa participation dans EADS et presse Berlin de trouver une solution. Mais il semble que le gouvernement allemand ait du mal à trouver un investisseur qui puisse maintenir l'équilibre des pouvoirs.

Daimler détient 15% d'EADS et a les droits de vote sur une participation supplémentaire de 7,5% détenue par un consortium d'investisseurs financiers.

Le président du directoire de Daimler Dieter Zetsche a dit la semaine dernière, sans autre précision, que les discussions concernant la vente d'une participation dans EADS progressaient.

Le Qatar est déjà, en Allemagne, actionnaire du groupe de BTP Hochtief , à hauteur de 9,1%, et du constructeur automobile Porsche