Plan grec-Les banques françaises engagées à plus de 90%, déclare Baroin

Reuters

— 

Les banques françaises se sont engagées à échanger plus de 90% des obligations grecques qu'elles détiennent actuellement dans le cadre du second plan d'aide à la Grèce décidé fin juillet, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie, François Baroin.

«On peut dire que nous sommes, s'agissant des positions des établissements bancaires français qui ont des positions en Grèce, que l'on est à plus de 90% de l'accord, ce qui est considérable», a dit le ministre à la presse.

François Baroin, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion des ministres européens des Finances à Wroclaw, en Pologne, a par ailleurs indiqué qu'il restait encore «un peu de temps» pour relever le chiffre de la participation des banques européennes, attendue par Athènes à 90% au moins.

Plusieurs sources avaient auparavant indiqué à Reuters que cette participation s'établissait à environ autour de 75% des créances existantes.