La dette de la France toujours plus lourde

©2006 20 minutes

— 

« La France n'est plus en situation de déficit excessif et notre déficit public atteint en 2005 très précisément 2,87 % », s'est félicité vendredi le ministre des Finances, Thierry Breton. Mais l'Insee a annoncé une détérioration de la dette publique (accumulation de tous les déficits) plus importante que prévu, à 66,8 % du produit intérieur brut l'an dernier (contre 64,4 % en 2004).

La Commission européenne a jugé cette évolution « préoccupante » alors que les règles européennes fixent la limite à 60 %.

Le ministre s'est engagé à ramener la dette à 66,5 % en 2006. « Notre économie est aujourd'hui solidement entrée en régime de croissance », a-t-il assuré.