Fitch pourrait baisser la note de la Chine dans les deux ans

Reuters

— 

L'agence Fitch a prévenu jeudi qu'une baisse de la note souveraine de la Chine était possible dans les deux ans en raison des lourdes créances du secteur bancaire chinois, qui a fortement intensifié le crédit depuis la crise financière de 2008.

Tout comme l'Europe et les Etats-Unis, les deux premières économies asiatiques sont dans le collimateur des agences de notation en raison des fortes dettes contractées depuis la crise.

Dans une interview à Reuters, Andrew Colquhoun, responsable des notations Asie-Pacifique chez Fitch, a jugé possible un abaissement de la note chinoise dans les 12 à 24 mois.

«Nous prévoyons une détérioration matérielle de la qualité des actifs bancaires. Si les problèmes du secteur évoluent comme nous l'anticipons, ou plus mal encore, sur les 12 à 24 prochains mois, cela nous inciterait à abaisser la note», a-t-il dit.

En avril, Fitch a abaissé sa perspective sur la note chinoise de «stable" à "négative» en invoquant des inquiétudes pour la stabilité financière du pays à la suite de la décision de Pékin d'intensifier le crédit bancaire pour maintenir la croissance économique.

Fitch note la Chine AA-, le quatrième niveau le plus élevé de son échelle, soit à égalité avec l'Italie et un cran sous l'Espagne.

L'agence de notation estime par ailleurs que le Japon, pénalisé par une dette publique deux fois supérieure à son produit intérieur brut, risque de plus en plus un nouvel abaissement de sa note du fait du blocage politique qui gêne l'assainissement des finances.