Deux mesuresentérinées

— 

Premiers accords sur la rigueur. Les députés, qui étudient le plan d'austérité de 12 milliards d'euros présenté par François Fillon, sont arrivés hier à des compromis avec le gouvernement sur deux points polémiques. La taxation sur les nuitées dans les hôtels de luxe : elle sera augmentée de 2 %, et non de 14 % comme le souhaitait le gouvernement. Et les plus-values immobilières (hors vente de résidence principale) ne seront plus sujettes à taxation après trente ans de détention, et non plus quinze ans comme c'est le cas aujourd'hui.G. W.