Le Portugal assure être en mesure de revenir sur les marchés en 2013

© 2011 AFP

— 

Le Portugal, qui bénéficie actuellement d'un plan de sauvetage international, sera en mesure de revenir sur les marchés pour se financer dès 2013, a déclaré mardi soir le ministre des Finances Vitor Gaspar.

"Nous serons en mesure d'avoir un accès normal aux marchés dès 2013", a assuré M. Gaspar lors d'un entretien accordé à la chaîne de télévision privée Sic.

"Nous aurons alors dépassé la phase d'urgence financière", a-t-il ajouté, en rappelant toutefois que le "processus d'ajustement sera plus long" et se poursuivra au-delà de "2012, qui marque un tournant dans la mise en oeuvre du programme d'ajustement" budgétaire.

Le Portugal, troisième pays de la zone euro à bénéficier d'un plan de sauvetage après la Grèce et l'Irlande, bénéficie actuellement d'une aide financière de 78 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international en échange d'un exigeant programme de rigueur et de réformes.

Le pays, qui ne se finance plus sur les marchés financiers à long terme en raison des taux élevés exigés par les marchés, continue de se financer régulièrement sur les marchés à court terme.

Mercredi, Lisbonne doit lancer une émission de bons du trésor à trois mois, à l'issue de laquelle il prévoit d'emprunter un montant compris entre 750 millions et un milliard d'euros.

En outre, M. Gaspar a rappelé que le "retour à la croissance est prévu en 2013" (+1,2%), après une période de récession, estimée à -2,2% pour cette année et -1,8% en 2012, selon les dernières prévisions.

Sur le plan budgétaire, le gouvernement prévoit pour 2015 "une situation proche de l'équilibre" avec un déficit qui devrait être "ramené à 0,5% du PIB", contre une prévision de 5,9% cette année, après 9,1% en 2010.

A partir de 2013, "les conditions de normalisation de l'économie seront alors réunies", a assuré M. Gaspar.