Economie: L'Irlande réfléchit à un ajustement budgétaire plus prononcé

Reuters

— 

L'Irlande réfléchit à un ajustement budgétaire plus poussé que prévu l'an prochain, pour que les perspectives économiques du pays inspirent davantage confiance, a déclaré mardi le ministre des Finances Michael Noonan.

L'Irlande s'est engagée auprès de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) à ramener son déficit budgétaire de 10% du PIB estimé cette année à 8,6% en 2012.

Toutefois, les perspectives de croissance anémiques risquent de lui compliquer la tâche.

Noonan a dit qu'un ajustement dépassant 3,6 milliards d'euros risquait de s'imposer en 2012 pour atteindre l'objectif des 8,6% mais il estime qu'un ajustement plus conséquent pourrait s'avérer indispensable pour rétablir la confiance de marchés qui se font de plus en plus de souci pour la situation de la dette en zone euro. «La situation internationale joue contre nous et nous devrons sans doute revoir à la baisse le taux de croissance de 2012, ce qui rendra le budget encore plus délicat», a-t-il dit à la RTE.

«J'avais dit en juin qu'il faudrait peut-être 3,6 à 4 milliards d'euros pour arriver à 8,6% et je m'en tiens là», a-t-il ajouté. «Qu'il faille aller plus loin, pour inspirer davantage confiance à la fois intérieurement et internationalement, c'est à examiner (...) J'y pense mais je ne suis pas encore arrivé à un jugement définitif».

Dublin projette pour le moment une croissance économique de 2,5% en 2012 mais une révision est prévue pour octobre. Les économistes interrogés par Reuters anticipent 1,9%.