Crise de la dette: Les palaces devraient être taxés à la place des parcs à thème

RIGUEUR C'est un responsable de la majorité qui l'a annoncé...

M.P. avec AFP

— 

Hôtel Bristol (Paris)
Situé dans le 8e arrondissement de Paris, l’hôtel Bristol a ouvert ses portes en 1935 dans la rue du faubourg Saint-Honoré. Il a été fondé par Hippolyte Jammet et nommé de la sorte en hommage au Comte de Bristol, voyageur britannique du 18e siècle, célèbre pour son goût du confort et ses exigences en matière d’hôtellerie.
En juin 1940, le Bristol a accueilli l’ambassade américaine et ses ressortissants. Il a été le seul hôtel de ce standing à ne pas être réquisitionné pendant la Seconde guerre mondiale.
Hôtel Bristol (Paris) Situé dans le 8e arrondissement de Paris, l’hôtel Bristol a ouvert ses portes en 1935 dans la rue du faubourg Saint-Honoré. Il a été fondé par Hippolyte Jammet et nommé de la sorte en hommage au Comte de Bristol, voyageur britannique du 18e siècle, célèbre pour son goût du confort et ses exigences en matière d’hôtellerie. En juin 1940, le Bristol a accueilli l’ambassade américaine et ses ressortissants. Il a été le seul hôtel de ce standing à ne pas être réquisitionné pendant la Seconde guerre mondiale. — LYDIE/SIPA

Valérie Pécresse l'avait annoncé: il y aura des ajustements sur le plan d'austérité du gouvernement, discuté ce mardi à l'Assemblée. Elle avait notamment évoqué la hausse de la TVA sur les parcs à thèmes, abandonnée après une fronde du sénateur Jean-Pierre Raffarin.

Et d'après un responsable de l'UMP cité ce mardi, cette mesure sera remplacée par une taxe de 2% sur les nuitées en palace. Cela compensera la perte estimée à 90 millions d'euros que devait rapporter la taxe sur les parcs à thèmes. La mesure a été approuvée par le ministère de l'Economie.