Les Bourses européennes tentent de rebondir après leur plongeon de la veille

© 2011 AFP

— 

Les Bourses européennes tentaient de rebondir au lendemain d'une dégringolade générale sur fond d'inquiétudes persistantes concernant l'économie américaine et la crise de la dette dans la zone euro.

Quelques minutes après l'ouverture, Londres gagnait 0,22%, Francfort 0,53% et Paris 0,02%, alors que les principales Bourses européennes avaient perdu entre 3,5% et 5% la veille. De son côté, Madrid progressait de 0,52%.

Mais Milan lâchait plus de 1% dans les premiers échanges mardi, après sa chute de 4,83% lundi, des milliers d'Italiens devant manifester contre le nouveau plan de rigueur draconien du gouvernement dont les sénateurs commencent l'examen.

A l'inverse, en Asie, la Bourse de Tokyo a chuté de 2,21%, terminant au plus bas depuis deux ans, tandis que Wall Street était fermée lundi pour cause de jour férié.

La crise des dettes en zone euro et particulièrement le dossier grec donnent de nouvelles sueurs froides aux investisseurs. La perspective d'un défaut de paiement de la Grèce est revenue miner les marchés et les analystes s'interrogent sur l'efficacité du second plan d'aide à la Grèce.

Les taux à deux ans du pays ont d'ailleurs atteint les 50% lundi, signe que les investisseurs tablent sur un possible défaut.

Mais ce dossier européen n'est pas le seul à angoisser les investisseurs. De l'autre côté de l'Atlantique, la crainte de voir les Etats-Unis entrer en récession inquiète également les marchés.

Les valeurs refuges -or, franc suisse, obligations des Etats les plus sûrs- profitaient de ce contexte général très fragile. Mardi matin, l'once d'or a établi un nouveau record absolu, à 1.921,17 dollars.