Une partie des expatriés d'Areva au Niger va réintégrer le site

— 

Le groupe nucléaire français a déclaré lundi qu'une partie de ses expatriés allait réintégrer le site regroupant les deux mines d'uranium du nord du Niger, selon europe1.fr citant l'AFP.

Le site avait été évacué il y a un an après l'enlèvement de sept employés, dont cinq Français, par le groupe terroriste Aqmi.

«Cette remontée se fait de manière progressive et en fonction des capacités d'accueil dans les bases de vie sécurisées et les capacités d'escorte», a assuré un porte-parole du groupe. Aucun effectif chiffré n'a été communiqué.