L'euro toujours en baisse face au billet vert, sous 1,41 dollar

© 2011 AFP

— 

L'euro poursuivait sa baisse face au billet vert mardi, tombant sous le seuil de 1,41 dollar, le regain d'inquiétudes concernant la situation de la Grèce et la fragilité de l'économie mondiale poussant les cambistes à se détourner des actifs jugés les plus risqués.

Vers 06H00 GMT, la monnaie unique européenne cotait 1,4044 dollar contre 1,4109 lundi en fin d'après-midi.

L'euro était également toujours en baisse face au yen à 107,89 yens contre 108,44 yens lundi.

Le dollar était en très légère baisse face à la devise nippone à 76,82 yens contre 76,86 lundi.

Dans ce contexte très perturbé, les marchés européens ont lourdement chuté lundi, le taux des obligations grecques et italiennes ont encore grimpé et les contrats d'assurance contre le défaut de paiement (CDS) ont atteint un nouveau plus haut historique sur la France et sur l'Italie.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a jugé "absolument impérieux" lundi de renforcer la surveillance économique de la zone euro et a également estimé urgent d'appliquer les décisions prises lors d'un sommet de la zone euro le 21 juillet pour aider la Grèce.

Des représentants de l'Union européenne (UE), de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) ont brutalement suspendu vendredi leur mission d'inspection à Athènes, donnant dix jours au gouvernement grec pour faire avancer les réformes structurelles.

"Les investisseurs sont méfiants et très nerveux alors que l'inquiétude concernant la crise de la dette en zone euro s'étend", a expliqué Sumino Kamei, de Mitsubishi UFJ.

"Une récession est prévisible, pas seulement aux Etats-Unis mais aussi en Europe, et le problème des dettes douche les espoirs d'une hausse des taux de la part de la BCE, tout cela pèse sur l'euro", a-t-il ajouté.

La Banque centrale européenne doit tenir sa réunion mensuelle jeudi.

"Cette semaine, plusieurs événements différents vont retenir l'attention des investisseurs et notamment le débat au Sénat italien sur le nouveau plan de rigueur gouvernemental dont l'examen débute mardi", en vue d'un premier vote parlementaire d'ici à samedi, a indiqué Crédit Agricole dans une note à ses clients.

"Il est peu probable que les incertitudes soient levées dans les prochains jours et l'euro devrait rester sous pression", a jouté la banque.

Les cambistes seront également attentifs cette semaine au discours que le président Barack Obama doit tenir jeudi et dans lequel il doit annoncer des mesures pour l'économie et l'emploi.

Vers 06H00 GMT, le franc suisse poursuivait sa progression face à la monnaie unique européenne à 1,1027 franc suisse pour un euro, mais se stabilisait face au billet vert à 0,7852 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique s'appréciait face à l'euro à 87,40 pence, mais restait en nette baisse face au billet vert, à 1,6068 dollar.