Le G20 doit consolider la reprise, dit Nicolas Sarkozy

Reuters

— 

Les pays du G20 doivent s'employer à soutenir la croissance économique mondiale car une rigueur généralisée les menacerait d'une nouvelle récession, a déclaré mercredi Nicolas Sarkozy.

La France accueillera le prochain sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du Groupe des Vingt, à Cannes en novembre, alors que la zone euro peine à apaiser les craintes liées à la crise de la dette et que les signes de ralentissement économique se multiplient aux Etats-Unis et dans d'autres grands pays industrialisés.

«Pour réduire les déficits et les dettes, il faut de la croissance», a dit le président de la République devant les ambassadeurs français réunis à Paris.

«Des politiques de rigueur au niveau mondial seraient pires que le mal : elles menaceraient la reprise et risqueraient de nous replonger dans la récession. La réduction des déficits et des dettes, qui est indispensable, doit être graduelle et surtout crédible», a-t-il ajouté.

Il a également plaidé en faveur du projet de taxation des transactions financières avancé par la France et l'Allemagne, en disant espérer que d'autres pays lui apportent leur soutien à Cannes.